twitter top facebook top

  • Accueil
  • Nouvelles
  • L'ACSAQ se dit satisfaite du budget 2018/2019 consacré au secteur de l'éducation

L'ACSAQ se dit satisfaite du budget 2018/2019 consacré au secteur de l'éducation

 

Ville de Québec, le 27 mars 2018 – L’Association des commissions scolaires anglophones du Québec (ACSAQ) est satisfaite du budget provincial 2018/2019 présenté aujourd’hui à Québec. Le financement pour le réseau d’éducation a été respecté. Le budget déposé aujourd'hui promet, entre autres, une hausse globale de 5 % qui se traduit par une somme additionnelle de 606 M$ pour le secteur de l’éducation.

Plusieurs fonds consacrés à l’éducation avaient déjà été promis pour des initiatives telles que l’équité de la taxe scolaire ainsi que la mise en œuvre d’initiatives dans le cadre de la Politique de la réussite éducative. « Dans l’ensemble, nous sommes satisfaits du budget déposé aujourd’hui. L’éducation est la pierre angulaire de toute société et nous sommes heureux de constater que le gouvernement continue d’en faire une priorité », a déclaré la présidente de l’ACSAQ, Jennifer Maccarone.

Un investissement en infrastructure de 9 milliards dont 90 M$ pour le réseau Anglophones sera attribué. Ces investissements permettront notamment à l’ajout des classes, pour la construction des gymnases et des installations sportives, et l’implantation des technologies numériques dans tout le réseau, afin de bâtir l’école du XXIe siècle. Environs 310 professionnels additionnels accompagneront les élèves du primaire et du secondaire dans leur cheminement scolaire. De plus, des investissements de 5,5 M$ sur une période de cinq ans pour soutenir le démarrage d’entreprises pour les élèves dans le réseau de l’éducation des adultes et la formation professionnelle.

L’ACSAQ est aussi satisfaite qu’il y ait un montant dans le budget du Directeur général des élections pour la tenue des prochaines élections scolaires, même si les sommes prévues sont en-deçà des montants investis pour les plus récentes élections municipales.

« Il faut se rappeler que ce budget provincial est un portrait du réinvestissement du gouvernement dans l’éducation. Les commissions scolaires doivent attendre les règles budgétaires pour avoir un compte-rendu détaillé de leurs résultats nets. Une marge de manœuvre au sein des règles est toujours cruciale afin de fournir à chaque commission scolaire la capacité de répondre à ses besoins particuliers et uniques », a conclu la présidente.

L'ACSAQ est la voix de l'enseignement public anglophone du Québec et représente 100 000 élèves répartis dans 340 écoles primaires et secondaires, et centres d’éducation des adultes et de formation professionnelle un peu partout au Québec.